Maï Haeffelin

Conseillère régionale des Pays de la Loire

Category: Ça se passe près de chez moi (page 2 of 2)

[Presse] Session du Conseil général de la Vendée : Élevons le débat !

[Retrouvez ci-dessous ma réaction suite à la session du Conseil général de la Vendée ce mercredi ]

Le Président du Conseil général de la Vendée s’est livré hier soir à un exercice dont il est coutumier : l’autocongratulation.

Cet exercice de style théâtral n’a pas manqué de faire réagir la Vice-présidente du Conseil régional, Maï Haeffelin, qui représentait le Président Jacques Auxiette. «Comme Bruno Retailleau, j’aime mon département. Pour autant, il ne faut pas confondre le département avec le Conseil général : en effet, si les Conseils généraux disparaissent en 2020, le département vendéen ne disparaitra pas ! Aucune identité ne sera remise en cause, qu’elle soit vendéenne, bretonne ou basque ! ».

Continue reading

Sénatoriales : la campagne est lancée

Moins connu que sa petite sœur l’Assemblée nationale, le Sénat joue également un rôle clé dans le débat parlementaire et le vote des lois. Vous ne le savez peut-être pas mais les Sénateurs sont élus au suffrage universel indirect, c’est-à-dire par un collège de « grands électeurs », notamment vos élus locaux, mais aussi vos députés. 178 Sénateurs seront ainsi élus en septembre sur les 348 élus que compte le Sénat.

Parce que j’ai toujours considéré que quand on veut changer les choses, il ne faut pas rester passif, mais agir, et monter au front,  j’ai souhaité m’engager sur la liste portée par le PS en Vendée pour porter les couleurs de notre territoire.

Continue reading

Municipales à Montaigu

Hier soir, Antoine Chéreau a été réélu. L’équipe d’Aimé Oertel, dont je fais partie, a recueilli 28.26 % de voix.

J’ai pleine confiance en Aimé et les autres élus d’« Ensemble pour Montaigu » pour porter au sein du Conseil municipal, les idées que nous partageons collectivement . Etre dans l’opposition ne veut pas dire ne rien faire. Fidèles à nos valeurs, nous continuerons à défendre ce que nous jugeons juste et nécessaire pour les Montacutains et pour l’avenir de Montaigu.

Continue reading

« Ensemble pour Montaigu » : jouons collectif pour l’avenir de notre ville

Dans 14 jours, vous vous rendrez aux urnes pour le 1er tour des élections municipales. A Montaigu, Aimé Oertel conduit la liste sans étiquette « Ensemble pour Montaigu » ; liste dont je fais partie en tant que citoyenne. Je n’y serai pas en position éligible. Vous connaissez ma position sur le cumul des mandats et la première des personnes à laquelle cela s’applique, c’est moi-même.

Ma présence dans l’équipe d’Aimé Oertel a cependant un sens.

Dans tout ce que je fais au quotidien, tant d’un point de vue professionnel  que dans le cadre de mon mandat au Conseil régional, j’ai à cœur de promouvoir l’engagement. Plus nous serons nombreux à nous engager, à être acteur de la chose publique, et plus les décisions prises seront légitimes et pertinentes, au plus proche des besoins, et surtout représentatives de la diversité de la société.

Continue reading

[Communiqué] La réforme des rythmes scolaires ne se résume pas à l’argument financier.

La décision du Conseil Municipal de Montaigu de voter une motion pour repousser la réforme des rythmes scolaires est dénuée de bon sens tant nos enfants méritent mieux qu’un simple débat de gestionnaires. Dans son intervention, Le premier adjoint a déclaré que « Le sujet est d’importance. On parle des enfants et de leurs intérêts ». Or, le seul argument avancé est financier – on invoque un coût de 50 000 € par an pour 358 enfants. Les intérêts évoqués sont-ils vraiment ceux des enfants ? L’une des compétences principales d’une municipalité n’est-elle pas de mettre en œuvre un projet éducatif local soucieux des temps éducatifs et du respect du rythme des enfants ? Celui-ci manque à l’appel !

Au moment où les résultats de l’enquête PISA (OF du 4 décembre 2013), indiquent qu’en France 20 % des élèves de 15 ans sont en difficulté et que notre système avantage ceux qui réussissent, nous pouvons améliorer la situation en appliquant une réforme qui bénéficiera à tous les enfants. Elle doit leur permettre d’exercer une activité extra-scolaire, quelle que soit leur situation. Depuis le début du mandat, rien n’a été pensé dans l’intérêt des enfants, rien n’a été prévu pour mettre en œuvre la réforme. Invoquer seulement les contraintes budgétaires de la ville me parait limité quand tant de projets financiers très lourds ont été porté et vont endetter la commune sur deux décennies.

Les enfants sont-ils réellement au centre de la réflexion ? Pour Montaigu, le coût de la réforme serait de 140 € par enfant et par an, sans compter l’aide de l’Etat. A titre de comparaison, M. le Maire, Président de la communauté de communes, peut-il aussi donner le coût par enfant de l’école de musique ? Face aux 3.15 millions d’euros investit dans la rénovation de la salle des fêtes (soit 63 années de fonctionnement des rythmes scolaires !), l’argument paraît peu évident…. Et difficilement acceptable !

Tout est question de priorités. Tout est question de choix politique. Maintenir un niveau de services publics performant et pour tous les citoyens sans distinction, voilà une ambition pour notre ville !

Newer posts

© 2018 Maï Haeffelin

Theme by Anders NorenUp ↑