Nous savions que cette élection serait difficile, et le second tour n’a fait que conforter les résultats moroses du premier.

La Vendée reste une terre de mission pour la gauche … mais regardons les points positifs.

La victoire de Sylviane Bulteau et de Stéphane Ibarra tout d’abord, dans le canton de La Roche-sur-Yon sud. Elle permet aux progressistes d’être représentés et c’était là un point essentiel pour la garantie du débat démocratique au sein de l’assemblée départementale.

Mais je veux aussi saluer la campagne de tous les autres candidats de gauche, qui portent avec fierté les valeurs qui nous sont chères. Face à une droite qui n’a même pas fait l’effort de présenter un bilan, et encore moins de proposer un programme, les candidats de gauche ont coûte que coûte défendu un projet tourné vers plus de solidarité et d’équité entre les territoires.

L’énergie qui nous porte au quotidien, nous, militants, pour défendre nos couleurs,  je l’ai partagé avec plaisir lors de porte-à-porte aux côtés des candidats !

Alors oui, cette élection nous laisse un goût amer. Dès à présent, posons-nous les bonnes questions. Que voulons-nous pour nos territoires ? Comment répondre aux inquiétudes et attentes légitimes ?

Vous l’aurez compris, je ne m’arrête pas à cette défaite. La suite doit nous permettre de donner un nouveau souffle à notre projet pour la Vendée et les Pays de la Loire.