Voilà bien la grande nouveauté des rythmes scolaires. Je l’ai remarqué grâce à mon dernier, âgé de 6 ans. Pour lui, les choses sont claires : la semaine se divise entre les jours d’école, où tout le monde va au travail, et le week-end.

Jusque-là, rien de surprenant me direz-vous. Et bien, si ! Mes deux premiers enfants, au même âge, me posaient régulièrement les mêmes questions : « On est mercredi ? », « Est-ce qu’il y a école demain ? ». Plus de question désormais !

Après une année de fonctionnement, c’est le bon moment pour revenir sur cette réforme qui a tant fait couler d’encre. Personnellement j’étais au départ plutôt favorable au choix du samedi matin, je m’aperçois que le choix du mercredi matin est bénéfique. Ce choix permet de donner des repères clairs aux enfants en les installant dans une régularité, comme me l’ont témoigné involontairement mes enfants.

Dans notre commune les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP pour nos petits élèves) ont lieu le jeudi après-midi, et la qualité est au rendez-vous. Ces activités ont effectivement un coût mais surtout, elles bénéficient à tous !  Reste que cet après-midi de découverte n’allège pas le rythme quotidien des enfants. Tout dispositif est évidemment améliorable, nous n’en sommes qu’au début de cette réforme.

Quand je constate les premiers bienfaits, je suis satisfaite de l’application de la réforme. Je ne suis certainement pas la seule car de nombreuses villes reconduisent le dispositif à l’identique pour l’an prochain. Après une année d’application, si j’étais persuadée des bienfaits des nouveaux rythmes, j’en suis maintenant totalement convaincue !