Maï Haeffelin

Conseillère régionale des Pays de la Loire

Tag: Arnaud Montebourg

Primaire à gauche : je soutiens Arnaud Montebourg

Fidèle à mes engagements précédents et à mes idéaux politiques, je soutiens la candidature d'Arnaud Montebourg à la primaire de la gauche.

Je me retrouve une fois encore dans le projet résolument de gauche porté par Arnaud Montebourg. Les valeurs qu'il porte me sont chères et je crois en le réel espoir qu'il apportera aux Français.

Parce que sa volonté de redynamiser l'économie (défense de l'industrie française en ciblant les PME, augmentation du pouvoir d'achat, grand plan de rénovation des bâtiments publics...) est une nécessité urgente en réponse à la montée du chômage,

Parce que sa volonté de réforme profonde de nos institutions (tirage au sort de citoyens pour siéger au Sénat, proportionnelle intégrale à l'Assemblée nationale...) est une nécessité urgente en réponse à la montée des extrêmes et à la défiance des Français envers la représentativité politique,

Parce que sa volonté d'une France plus forte et plus soudée (renégociation des traités européens, service national...) est une nécessité urgente en réponse à un contexte international des plus sensibles,

Arnaud Montebourg est pour moi le candidat dont la France d'aujourd'hui et de demain a besoin.

En Pays de la Loire, tout comme Arnaud Montebourg, nous défendons le Made in France

Alors que les derniers chiffres du chômage montrent des signaux encourageants, tant au niveau national (-1,5% sur le mois d’août), qu’au niveau régional (-1,7%, 2e mois consécutif de baisse), je souhaitais revenir sur un sujet directement lié à la question de l’emploi : le Made in France.

Arnaud Montebourg Congrès ARFJ’ai en effet rencontré il y a quelques jours le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, à l’occasion du Congrès de l’Association des Régions de France. Connu pour sa fameuse marinière, il est avant tout le défenseur des intérêts industriels français et je ne peux que m’inscrire dans son action.

Au niveau régional, nous soutenons les filières porteuses (à l’instar des 34 plans industriels du Gouvernement), faisons le pari de l’innovation (un risque qui comprendra forcément quelques échecs mais aussi de nombreux succès) et mobilisons autour de la réindustristrialisation ! Nous devons saisir les opportunités de la mondialisation, ne pas la subir, tout en travaillant à la préservation de nos industries.

Et quand je dis « nous », je parle bien au pluriel. Car pour relever le défi du Made in France, la mobilisation doit être complète, elle doit être portée par la société toute entière : il faut que les chefs d’entreprise, les chercheurs, les universitaires et bien sûr les collectivités et l’Etat, travaillent ensemble. C’est d’ailleurs la philosophie de notre Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI).

La filière bois est l’une de ces filières porteuses d’avenir. Avec 37 000 emplois, elle représente la 2e filière industrielle des Pays de la Loire. Il reste des marges de croissance. C’est un combat de chaque jour, et nous ne devons pas nous endormir !

Nous avons échangé avec le ministre Montebourg, sur les perspectives d’une filière bois Made in France. Aujourd’hui situation totalement incongrue : nous exportons des troncs de bois, et nous importons des produits finis alors que nous avons les compétences en Pays de la Loire pour les transformer sur place. De la matière brute au produit fini, nous devons garantir une filière bois française dans laquelle les Pays de la Loire doivent avoir leur place. C’est un combat que je compte bien mener jusqu’au bout.

Pour terminer ce billet, quelle meilleure conclusion que celle de Nicolas Visier, délégué général d’Atlanbois, dans Les Echos : « On imagine que l’innovation vient d’ailleurs, d’Allemagne notamment, note Nicolas Visier, mais en matière de créativité dans la construction bois, c’est bien en France que ça se passe. »

© 2018 Maï Haeffelin

Theme by Anders NorenUp ↑