Il y a eu peu de retour de la presse en dehors de l’aéroport, qui n’est pourtant pas le cœur des compétences régionales. La droite nous présente cette installation comme très technique, et pourtant il ne faut pas minimiser l’importance de l’organisation de la collectivité, notamment le périmètre de chaque commission. Car il faut bien savoir où seront discutés les dossiers et qui seront les chefs de file pour chaque sujet. Manifestement, la majorité n’est pas très claire sur le sujet.

Nous avions des interrogations, nous avons posé nos questions… Et nous en ressortons en ayant toujours des interrogations !

Quid du sujet «  jeunesses » ? Nous l’avons cherché et encore cherché. Il n’en est fait mention nulle part. Sera-t-il un sujet transversal ? Sous la responsabilité de qui ? Pas de réponse !

Quid d’une stratégie de formation ? La séparation entre formation et apprentissage dans deux commissions, pose des questions. Comment sera gérée la carte des formations ?  La lutte contre le décrochage ? Comment sera organisé le lien entre les deux commissions ? Pas de réponse.

Quelle vision politique à l’international au-delà de la gestion des fonds européens ? Pas de réponse !

Nous restons donc avec nos questions sans réponse. Mais notre volonté de servir le territoire et de répondre aux besoins des habitants demeure intacte : aucun sujet ne doit être oublié !