Maï Haeffelin

Conseillère régionale des Pays de la Loire

Tag: lycée pays de la loire

Actions éducatives : en catimini, Bruno Retailleau supprime la lutte contre les discriminations et la solidarité internationale

La lutte contre les discriminations et la solidarité internationale ont disparu du programme d’actions éducatives dans les lycées et CFA, à la grande surprise des élus d’opposition. Ce nouveau programme a été réalisé pendant l’été, en catimini, et n’a fait l’objet d’aucune concertation malgré les promesses du Président.

« En supprimant ces actions, Bruno Retailleau fait un choix idéologique que nous condamnons. Ce n’est pas la première fois qu’il agit ainsi, les Ligériens doivent prendre conscience qu’il met en œuvre une politique conservatrice », explique Maï Haeffelin, Conseillère régionale.

La lutte contre les discriminations et la solidarité internationale doivent continuer à figurer dans le programme d’actions éducatives. Le rejet de l’autre est une réalité trop présente dans notre société : il faut la combattre et favoriser le vivre-ensemble. La majorité régionale doit revenir sur sa décision dogmatique et permettre aux jeunes Ligériens d’y avoir accès.

Budget régional pour l’éducation : la politique d’abord, l’intérêt général après

Lors de la session du Conseil régional, le 15 avril dernier, je suis intervenue pour défendre les acquis de la politique éducative menée par Jacques Auxiette et pour revenir sur plusieurs interrogations liées aux nouvelles orientations prises par la majorité régionale.

 

Je m’interroge tout d’abord sur l’obstination de la majorité actuelle à reprocher à l’ancienne, le manque d’anticipation de la montée démographique.

De deux choses l’une. Soit les élus de la majorité actuelle ont la mémoire courte, soit elle est sélective.

Courte clarification :

  • Sous la précédente mandature de Jacques Auxiette, c’est parce que nous avions parfaitement conscience de la poussée démographique – une chance pour notre territoire autant qu’une responsabilité – que nous avions initié des études et fait voter la construction de 4 nouveaux lycées en Pays de la Loire.
  • Comme la mauvaise foi n’a pas de limite : il est bon de rappeler que les élus de l’actuelle majorité, qui sous la précédente mandature siégeaient dans l’opposition, n’avaient alors pas voté ces 4 lycées !

Cette prise à partie est dès lors pour le moins mal venue !

Je pourrais aussi parler de la bataille pour l’ouverture du lycée de Beaupréau, ou encore, de celle pour l’augmentation de la capacité de Clisson, mais la droite ne s’en rappelle pas. Jamais ils n’ont soutenu ces combats.

 

Mais il y a bien plus grave que cela…

Car au-delà de cette guéguerre teintée de mauvaise foi qui ne les grandit pas, nous nous alarmons, avec mes collègues, de la baisse des crédits alloués à l’entretien des bâtiments éducatifs (presque divisé par deux). Il n’y a plus qu’à espérer qu’il n’y aura pas de mauvaise surprise d’ici la fin de l’année, ni de lente dégradation des établissements dans lesquels vont chaque jour nos enfants.

 

Enfin, nous le savons tous la lutte contre le décrochage scolaire est un sujet essentiel. Les Régions viennent d’ailleurs d’en obtenir la compétence. Pourtant, seuls 220 000 € y seront consacrés en 2016. Ce budget est en baisse, et c’est peu, beaucoup trop peu pour pouvoir répondre à ce défi majeur.

Alors que dans le même temps, la majorité fait le choix de consacrer 630 000 € pour la création d’une bourse au mérite pour les bacheliers boursiers qui obtiennent la mention très bien. Il y a bien là un choix idéologique : soutenir ceux qui « méritent », plutôt qu’aider ceux qui décrochent.

 

Cette session était-elle le résumé de ce que va devenir la politique éducative régionale ?

 

© 2018 Maï Haeffelin

Theme by Anders NorenUp ↑