La lutte contre les discriminations et la solidarité internationale ont disparu du programme d’actions éducatives dans les lycées et CFA, à la grande surprise des élus d’opposition. Ce nouveau programme a été réalisé pendant l’été, en catimini, et n’a fait l’objet d’aucune concertation malgré les promesses du Président.

« En supprimant ces actions, Bruno Retailleau fait un choix idéologique que nous condamnons. Ce n’est pas la première fois qu’il agit ainsi, les Ligériens doivent prendre conscience qu’il met en œuvre une politique conservatrice », explique Maï Haeffelin, Conseillère régionale.

La lutte contre les discriminations et la solidarité internationale doivent continuer à figurer dans le programme d’actions éducatives. Le rejet de l’autre est une réalité trop présente dans notre société : il faut la combattre et favoriser le vivre-ensemble. La majorité régionale doit revenir sur sa décision dogmatique et permettre aux jeunes Ligériens d’y avoir accès.